L’eau en bouteille est peut-être l’une des plus grandes astuces marketing du siècle dernier. Les publicités prétendent que l’eau en bouteille est plus saine, a un meilleur goût et présente d’autres avantages plus que discutables. Grâce à la publicité, nous ignorons s’il faut acheter de l’eau de source, de l’eau minérale ou de l’eau potable en bouteille ordinaire.

Comment fonctionne la manipulation ?

Le marché de l’eau du robinet et de l’eau en bouteille oppose les grands lobbies mondiaux aux intérêts économiques importants. Cela aboutit souvent à une guerre de désinformation pour les citoyens, qui ne savent plus ce qui est vrai et ce qui est faux. De plus, nous devons tenir compte de l’impact environnemental.

Le fait que les plus grands consommateurs d’eau en bouteille soient des pays avec un accès à une eau potable de qualité est une contradiction. Ces consommateurs ne font pas confiance à l’eau du robinet, même si cela ne se justifie pas.

Cela pourrait s’expliquer en raison, par exemple, du goût de l’eau du robinet dans certaines régions. Mais cet argument est inacceptable si l’on prend en compte le coût économique et environnemental élevé de l’eau en bouteille. De plus, certaines études de dégustation à l’aveugle montrent que dans la plupart des cas, nous ne pouvons pas faire la différence entre le goût de l’eau du robinet et celui de l’eau en bouteille.

Parfois, le « mauvais » goût de l’eau du robinet dans certaines régions est dû à la géologie du terrain. En effet, l’eau traverse différentes couches avant d’être traitée, comme les sols gypsifères et salins. Le goût peut également être dû à la dureté ou à la chloration. Cette saveur ne doit jamais être associée à un danger pour la santé. L’eau potable est soumise à des réglementations et des contrôles stricts. Elle ne dépasse jamais les niveaux de sécurité établis par des organisations mondiales telles que l’UE ou l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’eau potable est l’un des produits alimentaires les plus contrôlés.

Pollution et plastiques

Si le goût est le plus grand ennemi de l’eau du robinet, la pollution est le plus grand ennemi de l’eau en bouteille. Nous ne sommes pas conscients de la quantité de plastique produite dans le monde. Une partie importante de celui-ci est due à l’eau en bouteille. Nous sommes tentés de penser que le recyclage du plastique est suffisant, mais celui-ci ne peut pas être recyclé indéfiniment (contrairement au verre ou à l’aluminium). Nous devons également nous rappeler que le recyclage consomme de l’énergie et pollue. Pour cette raison, le scénario idéal est de réduire au minimum l’utilisation de plastique.

Les plus grands consommateurs d’eau en bouteille sont les pays qui ont la chance d’avoir un accès garanti à l’eau potable

QatiumAssistant intelligent

La grande pollution de la fabrication en plastique

La fabrication d’une bouteille en plastique consomme du pétrole (comme matière première et sous forme d’énergie) ainsi que d’autres combustibles fossiles, mais elle consomme également de l’eau (entre 1 litre et 2 litres par récipient). En bout de ligne, il est nécessaire de prendre en compte les ressources consommées pour le transport et la distribution.

En revanche, nous ne valorisons pas l’énorme capacité de transport du réseau de distribution d’eau du robinet, qui transporte des tonnes d’eau avec une consommation d’énergie minimale.

eau du robinet

Eau du robinet

Le prix de l’eau en bouteille est un autre inconvénient. Cependant, de nombreux consommateurs ne voient pas d’inconvénient à payer beaucoup plus pour de l’eau en bouteille plutôt que de boire l’eau du robinet. Le coût de l’eau en bouteille peut sembler faible, mais il peut atteindre plusieurs centaines de dollars par an pour une famille moyenne. Curieusement, un litre d’essence avant les taxes est moins cher qu’un litre de certaines eaux en bouteille.

En parlant de taxes, la question est de savoir si l’eau en bouteille (et en général tous les emballages en plastique) doit être taxée avec la fameuse taxe carbone. De nombreux pays appliquent déjà cette taxe sur d’autres biens de consommation.

En fin de compte, l’eau du robinet et l’eau en bouteille peuvent s’avérer une autre des grandes rivalités de notre monde, comme : Mac ou PC ? Maradona ou Pele ? Ketchup ou mayonnaise ? Malheureusement, une bonne campagne de marketing peut être plus efficace que le meilleur scientifique du monde.